Tables, repas.

La photographie me permet parfois de traverser l'histoire, de la comprendre...
Photographier les choses au plus près et le paysage au loin, tout mettre au même plan, non pas suggérer le hors-cadre, qu'il soit près ou loin mais plutôt montrer une image qui nous prive de cet hors champ. Il nous reste à l'imaginer comme la littérature nous permet de le faire.
Mais la photographie reste le document de ce qui est cadré. Ce jour-là il faisait soleil et j'ai mangé des frites. Et cet autre jour il y avait Jacques Higelin à la télévision.
Et cela pourrait être des hommages à Paul Cezanne ou à d'autres, et même une performance?