1981 / 1983 • Pose longue


Le théâtre à Blois

La Compagnie du hasard, une rencontre peu après mon arrivée, je renouais avec le milieu du théâtre en étant toujours observateur. Durant plusieurs années j’allais réaliser les photographies des spectacles mis en scène par Nicolas Peskine.


Journal 1981

16 janvier
J’étais dehors à chercher l’image à prendre. Je suis entré me protéger de la pluie dans la première boutique, une agence de voyage ! J’en suis sorti avec deux brochures pour les États-Unis. Le billet aller et retour est à moins de 2 000 F.

Aucun hiver ne m’a créé si peu de soucis. J’imagine les aéroports, les tableaux des destinations et les voix des hôtesses. Je dois m’occuper de mon passeport et de mon visa.

17 janvier
Je voudrais être à la veille de mon départ pour être sûr de partir. Je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit. Ce matin j’ai rencontré Bruno dans les rues de Blois, une occasion pour raconter mes rêves.
Demain c’est l’anniversaire de Claudine, il y a longtemps que je ne lui ai écris.
Je cherche les mots pour commencer une lettre et lui dire qu’elle m’attende. Lorsque je rentrerai de New York mes souvenirs seront-ils ceux d’un touriste, sans l’envie d’y retourner et avec l’obligation de vivre ma petite vie d’artisan photographe de province ?

18 janvier
Tant de fois le téléphone me démange ! Faire le 19 puis le 1 et le 212 pour entrer dans la zone de New York.

Manhattan



Les honneurs de la maison

Projet initié par la société des Maisons Phénix en 1982.
Un livre Les honneurs de la maison avec une préface de François Nourissier, une postface de Lucien Clergue.
Une exposition au Centre Georges Pompidou et dix portfolios constitués de tirages originaux offerts à quelques institutions.
Les photographes : Roland Laboye, Françoise Saur, François Le Diascorn, Michel Massi, Marc Tulane et moi-même.

Extrait de la note de l’éditeur :

Mais qu’est-ce que « voir » ? Tout regard est partial – tout regard est partiel. Il fallait des témoins à la fois clairvoyants et subjectifs : de cette clairvoyance qui met à nu et de cette subjectivité qui capte un peu plus que le visible.
Pour réaliser cette enquête située aux limites de la sociologie, la Société des Maisons Phénix a choisi de faire appel à l’œil de six jeunes photographes de talent.




Journal 1983

21 septembre
Denis Roche est passé la semaine dernière, il n’est pas resté longtemps, mais il a regardé une centaine de photographies dont mes toutes premières. Ensuite il est rentré chez lui à Orléans avant de revenir au théâtre de la Compagnie du hasard pour assister au spectacle de la troupe Gruppo Farfa. Nous n’avons pas poursuivi notre conversation à propos du projet Tout terrain.
Des spéculations pour l’an prochain, des espoirs…
Samedi prochain je vais faire des photos d’une manifestation artistique à Orléans, Tirage Limité, avec Rémi Boinot, Jean-Luc Johannet, Jean-Gilles Badaire, Pascal Bouchet et Alain Villepigue.

Portraits des artistes Tirage limité

Chez un coiffeur à Blois.


Suite, 1984…